dimanche 8 octobre 2006

De l’évolution de la connaissance vers la création d’un nouveau type de culture, notamment la Web culture

(Réflexions inspirées de l’article de Tim Berners-Lee, James Hendler et Ora Lassile

Le Web sémantique)

chamanDu retour chez moi, mon regard fait le tour de ma bibliothèque,autrefois, remplie de bouquins. Mon Dieu, on dirait un cambriolage, il ne me reste presque plus de livres : quelques dictionnaires, trois ou quatre livres classiques et les bouquins indispensables pour mon cursus à l’université.

Du retour quelques années auparavant, ma mère m’aurait dit :« Tu sais, moi à ton âge je me penchais beaucoup plus sur la lecture. Oui, maman» je réponds sereine «mais rappelle-toi, c’est pour cette raison que tu m’as offert un ordinateur. De plus, avec Internet tu peux trouver toute l’information nécessaire, même des anciens ouvrages.»

Ces mots me font réfléchir à la vitesse du développement des nouvelles technologies et à  l’impact de ce dernier sur notre vie au quotidien.

Une machine et notre intelligence, c’est suffisant et c’est une idée qui flatte notre ego. Et après, une machine qui utilise notre savoir faire pour atteindre des objectifs que nous lui avons posés.

C’est plutôt flippant, vous ne trouvez pas ?


souris

Après avoir lue quelques articles sur le thème du Web sémantique, je commence à comprendre que le progrès est indispensable pour l’homme. Ce même Web sémantique s’avère un outil utile et par définition, son but est de transformer la masse ingérable des pages Web en un gigantesque index hiérarchisé.

Un Web intelligent qui regroupe l’information d’une manière utile et qui lui donne un sens que même les ordinateurs peuvent comprendre.

(http://developpeur.journaldunet.com/tutoriel/xml/021115xml_websemantique1b.shtml)


Pourquoi pas ? Tant que nous voyons ce type de langage sur ses aspects positifs, nous n’avons rien à lui reprocher. Avouons, que nous nous servons bien des outils intelligents dans notre vie quotidienne.

Les caisses automatiques dans les grandes surfaces, les nouveaux modèles de téléphones portables et beaucoup d’autres exemples m’amène à l’idée que le fait que le facteur humain n’existe presque plus, nous nous dérange pas pour autant. L’utilité n’est ce pas le but premier du progrès des technologies ?

bebesEt aussi pour les pessimistes : oserez-vous arrêter le progrès de demain, chers amis ?

Posté par nbaranov à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur De l’évolution de la connaissance vers la création d’un nouveau type de culture, notamment la Web culture

Nouveau commentaire